FamousWhy
CAN
Famous People Famous Regions Famous Articles Famous Software FamousWhy Web Services Famous Forum Submit Content
|

Statistics:
Visits: 1,429
Votes: 0
Fame Riser
          
Fame Rank
N/A


On this page

Philippe Petain Biography
Philippe Petain Pictures
Philippe Petain Links
Useful Tabs
User reviews
Create a poll for Philippe Petain
Ask a Question about Philippe Petain
Philippe Petain Quotes
Born on April 24
Passed Away on July 23
Famous francais People
 

Philippe Petain Fan-Club

BECOME A FAMOUS FAN!

Philippe Petain has no Fans yet!

create pool

Famous People



Ask a Question about Philippe Petain

Famous Tags


homme politique   français   fondateur   président   pouvoir   célèbre   astronome   sioniste   américain   chef   angleterre   fonctionnaire québécois   directeur général   historien   ecrivain romain   communiste   militaire   anglais   britannique   leader   liberateur   général   politicien   regime autoritaire   chancelier   allemand   homme politique prussien   lord protecteur   politician   socialisme destourien   independance   commentateur   patriote victorieux   republicain   risorgimento   acteur  

All Tags

Famous Forum

[edit biography]

Philippe Petain

 Q:   Ask a Question about Philippe Petain       
Philippe Petain Philippe Petain est un militaire, diplomate, homme politique, et homme d'Etat francais, né le 24 avril 1856 à Cauchy-à-la-Tour (Pas-de-Calais) et mort le 23 juillet 1951 à Port-Joinville, sur l'île d'Yeu.

Le « vainqueur de Verdun » devenu le chef réactionnaire d'une France humiliée par l'occupant nazi : Philippe Pétain laisse une image fortement contrastée. Dans la mémoire nationale, il incarne à la fois la victoire de 1918, la honte de l'été 1940 et les crimes du gouvernement de Vichy.

Le vainqueur de Verdun

Philippe Pétain entre à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1876. À sa sortie (1878J, il est appelé au 24e bataillon de chas-seurs, stationné à Villefranche-sur-Mer. Admis à l'École supérieure de guerre (1888), il est breveté d'état-major en 1890. Les affectati ons se succèdent : 29e bataillon de chasseurs, état-major du gouvernement militaire de Paris, 8e bataillon de chasseurs, École normale de tir de Châlons, 5e, 104e et 118e ré-giment d'infanterie. Pendant cette période, il est professeur adjoint (1901-1907) puis titulaire (1908-1910) à l'École de guerre, où il dispense un cours d'infan-terie ; il y affirme la nécessité « de s'assurer la supériorité des feux » (feux d'infanterie et feux d'artillerie combinés).

Colonel (1910), Pétain prend le commandement du 33e régiment d'infanterie à Arras ( 1911 ) et, à la veille de la Première Guerre mondiale, celui de la 4'' brigade à Saint-Omer. Promu général de brigade par Joffre (31 août 1914), il devient général de division après avoir participé à la bataille de la Marne. Comman dant du 33e corps d'armée (octobre 1914), il se distingue en Artois (mai 1915), puis pendant l'offensive de Champagne (septembre 1915) comme commandant de la IIe armée.

En 1916, c'est lui qui coordonne les opérations de la bataille de Verdun (1916) ; il y gagne le titre de « vainqueur de Verdun ». Placé à la tête des armées du Centre (1er mai 1916), Pétain succède à Nivelle en mai 1917 comme commandant en chef des armées du Nord et du Nord-Est. Il réussit à redresser le moral des troupes, fortement ébranlé par l'échec de l'offensive du Chemin des Dames et par la propagande pacifiste. Il leur fait à nouveau croire en la victoire en montant des opérations à objectifs limités, notamment dans les Flandres (juillet 1917). Sa brillante conduite lui vaut le bâton de maréchal, en décembre 1918. Le traité de paix signé, Pétain est nommé vice-président du Conseil supérieur de la guerre et inspecteur général de l'armée (1920-1931). Envoyé en mission au Maroc (1925), il rétablit la situation dans la guerre du Rif. Élu à l'Académie française (1929), inspecteur de la défense aérienne du territoire (1931-1934), il est ensuite ministre de la Guerre (1934) et ambassadeur de France à Madrid (1939).

Le chef de l'État français

Appelé au gouvernement dès la rupture du front français (18 mai 1940), puis nommé président du Conseil (16 juin) après les premiers revers de la campagne de France, Pétain décide de conclure un armistice avec l'Allemagne et l'Italie (22 juin). Une Assemblée nationale se réunit à Vichy (10 juillet) pour donner le pouvoir constituant au « gouvernement de la République sous l'autorité et la signature du maréchal Pétain », qui assume dès lors les fonctions de chef de l'État français. Après avoir rencontré Hitler à Montoire (24 octobre 1940), Pétain pratique une politique de collaboration avec l'Allemagne. Le gouvernement de Vichy met en œuvre la « Révolution nationale ». L'État français, qui se veut « national, autoritaire, hiérarchique et social », adopte alors la devise « Travail, Famille, Patrie ». Opposé à la politique menée par Pierre Laval, le maréchal renvoie ce dernier et le remplace par Darlan, dont il fait son principal conseiller au gouvernement.

Il tente d'établir des relations avec la Grande-Bretagne en y envoyant une mission (octobre 1940), rencontre Franco à Montpellier (février 1941 ) et se maintient en contact avec l'ambassadeur des États-Unis. Mais, alors que s'accentue la pression allemande, il rappelle Laval à la présidence du Conseil (18 avril 1942). Après le débarquement allié en Afrique du Nord (novembre 1942) et l'invasion de la zone libre par la Wehrmacht, Pétain est contraint d'abandonner les pouvoirs exécutif et législatif à Pierre Laval (17 novembre). Privé de tout moyen de gouverner, il préside pourtant à la dérive totalitaire et antisémite du régime, qui culmine en 1944, Emmené par les Allemands lors de leur retraite (août 1944), puis transféré au château de Sigmaringen (8 septembre), il se considère comme prisonnier. Mis en accusation devant une Haute Cour de justice, il parvient à regagner la France afin de se présenter à Paris devant ses juges (avril 1945). Pendant son procès (23 juillet-15 août 1945), il observe un mutisme absolu. Radié de l'Académie (1945), condamné à mort, il voit sa peine aussitôt commuée en détention perpétuelle à l'île d'Yeu, où il est emprisonné à la citadelle de la Pierre-Levée, qu'il ne quitte que quelques semaines avant sa mort.

Pourquoi est célèbre Philippe Pétain?

Le « vainqueur de Verdun » devenu le chef réactionnaire d'une France humiliée par l'occupant nazi, Philippe Pétain laisse une image fortement contrastée.

Pourquoi nous aimons Nelson Mandela?

Dans la mémoire nationale, il incarne à la fois la victoire de 1918, la honte de l'été 1940 et les crimes du gouvernement de Vichy.



 

Philippe Petain Pictures

Philippe Petain militairePhilippe Petain diplomatePhilippe Petain homme politiquePhilippe Petain


Tags: militaire, diplomate, homme politique, français, celebre, vainqueur de verdun

[edit tags]

Submit your website/blog
  • No related sites found. If you are the webmaster of a website, blog or forum that contains related information to this page, we invite you to submit it for inclusion here.
  • Please add a link to our website before submitting your link(s).
  • Your link will be validated by our editors in about 48 hours.
  • Add your site here

Category: Politiciens  - ( Politiciens Archive)

Date Added: 03 October '12


Add a link to this page on any related website, blog or forum using this code :