FamousWhy
CAN
Famous People Famous Regions Famous Articles Famous Software FamousWhy Web Services Famous Forum Submit Content
|

Statistics:
Visits: 887
Votes: 0
Fame Riser
          
Fame Rank
N/A


On this page

Benoit de Nursie Biography
Benoit de Nursie Links
Useful Tabs
User reviews
Create a poll for Benoit de Nursie
Ask a Question about Benoit de Nursie
Benoit de Nursie Quotes
 

Benoit de Nursie Fan-Club

BECOME A FAMOUS FAN!

Benoit de Nursie has no Fans yet!

create pool

Famous People



Ask a Question about Benoit de Nursie

Famous Tags


fondateur   physicien   philosophe   mathématicien   heritier   conquerant   théoricien   francais   thermodynamique   lutte   orateur   auteur latin   pouvoir   empereur romain   etat romain   homme   navigateur   colonisateur   explorateur   marin   conquistador   espagnol   théologien   copernic   médecin   astronome   chanoine   physicien autrichien   theorie atomique   britannique   chimiste   secrétaire   controleur général   ministre   chef religieux   polémiste  

All Tags

Famous Forum

[edit biography]

Benoit de Nursie

 Q:   Ask a Question about Benoit de Nursie       
Benoit de Nursie Benoît de Nursie est né vers 480 ou 490 à Nursie et mort en 547. « Père des moines d'Occident », saint Benoît de Nursie domine de sa haute figure la chrétienté médiévale où se répandit la règle qu'il avait édictée pour son abbaye du Mont-Cassin et dont le mouvement cistercien devait être l'héritier.

Le fondateur du cénobitisme

Natif de l'Ombrie, saint Benoît est élevé au sein d'une famille d'ancienne noblesse. C'est à Nursie qu'il reçoit sa première instruction, puis, vers 494, sous la garde de sa nourrice Cyrilla, il gagne Rome, où le roi ostrogoth Théo-doric s'attache à perpétuer la culture antique. La rhétorique et la grammaire y tiennent la première place. Fervent admirateur des grands auteurs latins, Benoît acquiert le goût de l'étude en même temps qu'une curiosité d'esp rit qui ne le quittera plus. Mais, a Rome, tout le choque, la misère comme le relâchement des mœurs.

Benoît, qui a reçu les ordres, décide de se retirer loin du monde. Vers 500, il part pour le désert de Subiaco, au sud de Rome. Il y mène une vie d'ermite, faite de mortifications et de prières. Il rencontre un moine, Romain, qui l'encourage dans sa vocation et lui confère la « mélote », l'habit fait de peaux que portaient les moines orientaux. Benoît choisit de vivre seul dans une grotte, où Romain lui fait parvenir une maigre pitance dans un panier attaché à une corde. Trois ans passent ainsi.

La réputation de sainteté de Benoît grandit. Certains religieux des environs le veulent pour guide, mais, aussitôt révoltés par ses exigences spirituelles, ils tentent de l'assassiner : la légende veut que le pichet empoisonné qu'ils lui tendent se brise lorsque Benoît le bénit. Celui-ci retourne à sa grotte. Mais, cette fois, il n'est plus seul. Les ermites dispersés dans les montagnes viennent à lui ; les patriciens romains lui envoient leurs fils - parmi lesquels les futurs saint Maur et saint Placide. Pour ses disciples, Benoît construit douze monastères dirigés chacun par un abbé (le « père »). Cette vie monacale en communauté (cénobitisme) s'oppose à la conception orientale de l'érémitisme, alors très répandue. Benoît crée un noviciat - également le premier de l'histoire -, où sont éduqués les jeunes gens. Sa réputation lui amène des inimitiés parmi le clergé local et, une fois de plus, il s'éloigne.

Le législateur de l'idéal monastique

Avec quelques disciples, Benoît se dirige vers les hauteurs du Mont-Cassin. Il s'y installe vers 529, convertit un temple romain en église et organise la vie des moines. Celle-ci se partage entre la prière, la méditation et le travail intellectuel ou manuel {ora et labora, « prie et travaille »), qui doivent se faire dans l'esprit de pauvreté, de charité et d'humilité. Selon Benoît, « le monastère doit autant que possible être situé de telle sorte qu'on y trouve tout le nécessaire : de l'eau, un moulin, un jardin, et des ateliers où l'on puisse pratiquer les divers métiers ». L'hôtellerie est à la disposition des pèlerins, des voyageurs, des malades - en particulier des lépreux. « Tout hôte qui viendra sera reçu comme le Christ », mais chacun doit travailler selon ses capacités. Quant à l'abbé, il est élu et les frères lui doivent obéissance. La mortification, si prisée en Orient, cède place à une forme d'ascétisme où le jeûne est limité.

La règle bénédictine est définitivement établie vers 540. Le pape Grégoire Ier le Grand est à l'originel sa diffusion. Benoît jouit alors d'un immense prestige. On lui attribue des miracles, on lui prête des$ sions, de même que des prédictions. Sa saintetéa tire vers lui les puissants - comme Totila, roi de] I Goths - et les humbles. Sans doute au début de547, I la sœur de Benoît, Scholastique, qui avait fondé il I monastère de femmes non loin de son propre coi I vent, meurt au lendemain d'une ultime veillée en I commun. Quelques jours plus tard, Benoît décède! I son tour au cours d'un office religieux.

À la fin du VII-eme siècle, le monastère du Mont-CasÉ fut dévasté par les Lombards. Un moine bénédi tin de l'abbaye de Fleury retrouva les ossements! I saint Benoît en 673 et les rapporta - la commune! I se situe l'abbaye a pris le nom de Saint-Benoit-sur- I Loire. Plus de 20 000 fondations religieuses dans le monde adoptèrent la règle bénédictine, qui coma I un important renouveau à partir du Xe siècle sous fia I fluence des moines de Cluny.



Tags: fondateur, cénobitisme, législateur, monastique

[edit tags]

Submit your website/blog
  • No related sites found. If you are the webmaster of a website, blog or forum that contains related information to this page, we invite you to submit it for inclusion here.
  • Please add a link to our website before submitting your link(s).
  • Your link will be validated by our editors in about 48 hours.
  • Add your site here

Category: Personnalités  - ( Personnalités Archive)

Date Added: 08 August '12


Add a link to this page on any related website, blog or forum using this code :